Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Laurent Tixador
Expositions > Arts plastiques
du 03 juillet au 03 novembre 2010

Au bout de 8 jours on va reprendre notre place, film, 77 min, 2009, (extrait photographique)© Laurent Tixador
 

Aventurier de l’art, les projets de Laurent Tixador ont un propos utopique et ses actions sont souvent extrêmes. En 2005, Il entreprend plusieurs expéditions au Groenland, avant de devenir le premier artiste à atteindre le pôle Nord. Dans Total symbiose 4.1 Laurent Tixador s’immerge en 2009 pendant deux semaines dans un monde à la fois commun et mystérieux, celui des grandes entreprises implantées à la Défense à Paris.
Dans son dernier film entre documentaire et fiction (2009) Au bout de 8 jours, on va reprendre notre place, tourné dans une caserne abandonnée, trois squatters jouent aux soldats avec de vieux équipements militaires et élaborent des structures défensives. Ils sont rejoints par une équipe de tournage qui s’installe dans la communauté et adopte leur utopie paranoïaque. Les procédés filmiques empruntent alors les codes et les stéréotypes de la télé réalité, les protagonistes se retrouvent peu à peu dans une sorte de Koh-Lanta sans finalité, dans lequel les rôles de chacun s’inversent, se brouillent jusqu’à opérer une lente transformation
des participants et à produire un réel malaise partagé
par le spectateur. L’affaire après de nombreuses péripéties
se poursuit dans la forêt d’Huelgoat et sombre peu à peu dans une sorte de déliquescence qui met un terme au film et à cette expédition. Pour le Dourven Laurent Tixador souhaite créer les conditions de réception de son film tout en réalisant une oeuvre qui peut se lire de façon autonome. L’artiste envisage la construction d’un Bunker qui prend place au sein de la galerie, en occupe la majeure partie et déborde même de celle-ci, comme si la maison avait été construite dessus ou comme si elle le prenait comme base de ses fondations. Il est comme un monolithe dans lequel on ne peut pénétrer. Une sculpture qui, de par son occupation de l’espace, rejoint les proportions de l’architecture et se présente contre l’environnement paysager alentour. Une antithèse plausible au vue du promontoire sur lequel a été placé la maison. Le film projeté sur un des murs du Bunker prend une nouvelle dimension et modifie le sens de la sculpture. Le Bunker et le film deviennent le réceptacle des tensions et une métaphore de l’énigme de l’art.

 

Adresse :

Galerie du Dourven
Domaine départemental du Dourven
22300 Trédrez-Locquémeau
Téléphone 02 96 35 21 42
Télécopie 02 96 35 21 42
Courriel galeriedudourven@itineraires-bis.org

 

Site Internet :

http://www.itineraires-bis.org

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire