Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Eléonore de Montesquiou, Romana Schmalisch - Film/Fabrik
Expositions > Arts plastiques
du 27 août au 11 décembre 2010

 

Eléonore de Montesquiou et Romana Schmalisch se sont intéressées à des usines à Moscou qui mêlent activité
industrielle (production de papier) et artistique. A partir de films documentaires et d’images, elles questionnent l’idée
même de la représentation de ces usines, de leur histoire, de leurs productions et de leur reconversion. Entre cinéma
et production, Eléonore de Montesquiou et Romana Schmalisch s’interrogent sur la transformation de ces lieux
industriels en lieux culturels pour répondre à un climat de désorganisation économique actuelle.
Cette exposition se déroule en deux parties.
La première, Film/Fabrik (Film/Usine) rapproche dans un même titre la production cinématographique et industrielle.
Film/Fabrik questionne le film comme élément de documentation de l’usine et la mise en fiction de la production et
de l’histoire. Au départ, ce sont des films qui ont été tournés dans l’usine de papier "October“ à Moscou où se côtoient
aujourd’hui la production de papier gommé et la production artistique - spectacles et expositions de “Proekt Fabrika“.
La seconde, Film/Symboles met en valeur le symbolisme de et dans l’histoire du cinéma soviétique - le logo et symbole
de la société de production Mosfilm - ainsi que l’utilisation du cinéma dans la création du sentiment de la grande et
fraternelle Union Soviétique - le cinéma circulaire du VDNH de Moscou ainsi que l’expérience du Ciné-train de A.
Medvedkine, par exemple.
Une performance de Romana Schmalisch “Mobile cinéma” donne à revivre le temps d’une soirée cette idée du
présentateur-colporteur d’images et de son. On s’interroge ici sur l’utilisation des images dans le cinéma, images
d’archives, sons, autant d’histoires d’un autre temps.
For Example, Fabrika, 2010 (35 min, couleur, russe)
Ce film d’Eléonore de Montesquiou repose sur des images prises dans des usines, sur leur survie ou leur disparition
dans le climat économique perturbé actuel. A travers les exemples de Kreenholm - une fabrique de textile en Estonie
- et October Paper Factory à Moscou, ces deux artistes soulèvent la question de la représentation de l’usine, des
images d’archives, des discours et de la place de ces usines dans l’économie actuelle.
Kreenholm, 2009 (noir & blanc, russe)
partie 1: La fabrication (25 min)
partie 2: Les dernières unités (15 min)
partie 3: Une conversation avec Oleg Klushin (30 min)
Ce film d’Eléonore de Montesquiou raconte l'histoire de l’usine de textile Kreenholm, située à la frontière de l'Estonie
et la Russie à travers les souvenirs d'une vieille femme, Dora. Elle se rappelle comment l'histoire de sa famille se
confond avec celle du tissu, et des générations qui y ont travaillé. Kreenholm était un exemple unique de l'organisation
industrielle au 19ème siècle. Les dernières décennies de la vie de cette usine reflètent l'évolution actuelle de
l'industrie textile de la technocratie de stratégie de marque et de marketing. Délocalisation, restructuration et
mondialisation sont tous aujourd'hui bien connus dans cette région et ont provoqué un désastre économique - en
particulier pour les villes de Narva et Ivangorod. Ce film alterne entre des images actuelles et d’archives historiques.
L’entretien avec Oleg Klushin, directeur de fabrication dans les années 80 et la participation d’Ekaterina Moskalenko
expliquent comment le lent déclin de l’usine de Kreenholm reflète le changement de philosophie de la production du
textile.
Recitanto, 2010 (36 min)
Le film "Recitando" réalisé par Romana Schmalisch avec Robert Schlicht, est issu de la rencontre entre des travailleurs
de l'usine de papier "October" à Moscou et deux cinéastes étrangers. Entre documentaire et fiction, ce film
expérimente et combine les modes liés aux techniques de représentation du théâtre et du cinéma afin d’investir les
modèles de construction cinématographique.
Le travail de fabrication du papier tel qu’il apparaît dans les images de ce documentaire n’est en fait qu’une mise en
scène des travailleurs, l'usine ne produisant rien à ce moment - et c’est par cette non-production que les travailleurs
deviennent les acteurs de leur propre rôle dans le film. Et en même temps, les travailleurs racontent et tentent de
comprendre les répercussions sur leur situation actuelle - être filmé plutôt que de produire du papier - par le biais de
récitations lyriques et deux chansons, déclamés à la manière des ?Lehrstücke? de Brecht. Les différences existantes
habituellement entre le documentaire et la fiction, entre une réalité "prise sur le vif" et un scénario joué, sont ainsi
détournées et déconstruites.
Aussi, le film est sans cesse interrompu par des intertitres extraits du cinéma soviétique de la fin des années 20 - e. g., à
propos du documentarisme à la Dziga Vertov et Esfir Shub, à propos de la reconstitution de la Révolution d’Octobre
de Sergueï Eisenstein dix ans après l'évènement et de son accueil mitigé, et de la relation entre les images et le texte -
é voquant alors la dissonance entre les débuts du cinéma d’avant-garde et les modes cinématographiques actuels,
notamment sur la question aléatoire de celui qui parle. Les deux cinéastes ne peuvent provenir que d'un autre pays,
mais également d'une autre époque.
Par conséquent, le film expérimente différents modèles cinématographiques. Au lieu de prétendre présenter quelque
chose qui pourrait être considéré comme un film terminé, ce film tente de créer des fissures dans la texture
cinématographique comme des espaces de réflexion sur les différents modes filmiques, sur les corrélations de
l'histoire du cinéma et sur la notion de représentation et de réalité.
Recitando" a été réalisé dans l'usine de papier de Moscou "October" (anciennement "Red October"), fondée en 1924.
Une des plus grandes usines de papier de Moscou pendant l'époque soviétique où le personnel encore présent
aujourd’hui n’en produit presque plus. Certaines parties de ce complexe industriel ont été transformées et sont
devenues un espace artistique appelé PROEKT_FABRIKA, où le film a été projeté pour la première fois en janvier
2010.
Real Estate Avantgarde, 2010 (5:20 min., couleur, anglais et russe sous-titré en anglais)
" Real Estate Avantgarde " de Romana Schmalisch est une bande annonce fictive pour la promotion d’un projet
d'investissement immobilier à Saint-Pétersbourg. L'investisseur, Igor Burdinsky, a acheté l'ancienne usine de textile "Red
Banner", un chef-d'oeuvre de l'architecture avant-gardiste, et cherche maintenant des partenaires pour réaliser un bien
culturel et/ou un centre d'affaires. Bien que l'investisseur s'appuie sur le pouvoir symbolique de ce bâtiment, le film
prend, à son tour, une stratégie commerciale.

 

Adresse :

Centre d'art Passerelle, Brest
41, rue Charles Berthelot
29200 Brest
Téléphone 02 98 43 34 95
Télécopie 02 98 43 29 67
Courriel contact@cac-passerelle.com

 

Site Internet :

http://www.cac-passerelle.com

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire