Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Nach der Jagd ist vor der Jagd - Erik Schmidt
Expositions > Arts Plastiques
du 9 septembre au 14 octobre 2006

 

Dans son exposition à la galerie Praz-Delavallade Nach Der Jagd Ist Vor Der Jagd (Après la chasse “est” avant la chasse), Erik Schmidt présente un ensemble de nouvelles peintures issues de son cycle sur les chasseurs ainsi qu'un film 16mm "Hunting Grounds" (terrains de chasse).
Il se concentre sur la chasse comme "jeu" social, constituant un élément fixe de représentation et de convention au sein de l'aristocratie. Dans son exploration des groupes sociaux fermés, il s'intéresse aux moyens utilisés pour mettre en scène et contrôler sa propre image.
« L’image de la chasse en apparence devenue si obsolète n’a rien perdu pour moi de son actualité. Cette série de peintures provient de mon intérêt pour l’auto-représentation masculine. En suivant les chasseurs dans la forêt allemande et en utilisant mon appareil photo à la place d'un fusil de chasse, je trouve mes motifs pour peindre. »
Erik Schmidt se place dans l'attente observant les codes, l'habillement, les lieux et les comportements au plus près de son sujet.
Ce processus a également suscité un film “Hunting Grounds” qui est à la fois pré-histoire et continuité du cycle. Tourné dans un château en Westphalie et dans la campagne environnante, ce film, élaboré avec un sens aigu de la mise en scène, dépeint un récit confus qui alterne entre un dîner et une scène de chasse : la chasse comme un jeu social, qui a lieu à cheval et à la table féodale.
Dans ce film, les doubles sens se multiplient: le dîner est réel et en même temps complètement mis en scène, les personnages sont à la fois des membres d'une famille de l'aristocratie et des acteurs. L'arrangement artificiel et la perspective documentaire, étroitement mêlées, créent une forte ambiguïté qui pose la question de la représentation et du jeu social. L’artiste se met lui-même en scène à la fois comme artiste, chasseur et chassé. Chacun est montré dans son rapport à l’autre et à sa propre image à la fois comme maître de soi et victime de ses instincts.
Après la chasse « est » avant la chasse - désir et possession, ses thèmes transversaux, formulés au travers de médiums différents.
Le film “Hunting Grounds” a été produit avec le soutien généreux de GWK et du Marta Herford Museum, qui présentera une exposition personnelle d’Erik Schmidt début 2007.

----------------------------------------------

In his exhibition at Praz-Delavallade Nach Der Jagd Ist Vor Der Jagd (After hunting "is" before huntingl), Erik Schmidt will present a group of new paintings part of the "hunters cycle " serie as well as a 16mm film .
He concentrates on hunting as a social "game", constituting a fixed component of representation and convention for the aristocracy. In his exploration of small social groups, he is interested in the system used to stage-manage and to control his own image.
" Hunting looks like becoming obsolete, but for me it's still topical. This serie of paintings comes from my interest for the self-representation of masculinity. While following the hunters in the German forest and by using my camera in place of a shotgun, I find my subjects to paint "
Erik Schmidt waits and looks closely to the codes, apparel, locations and gestures.
This process gave birth to a 16-mm film entitled “Hunting Grounds” which is at the same time pre-history and continuity of the cycle. Shot in a castle in Westphalia and in the surrounding countryside, the film, composed with precise attention to the setting, depicts a confusing narrative which alternates between a dinner and a hunt situation: hunting like a social game, which takes place on horseback and around the feudal table.
In this film, the twofold meanings are constant: the dinner is real but at the same time staged, the characters are members of an aristocratic family mingled with actors.
Artificial arrangement and documentary perspective closely mixed, create a strong ambiguity which raises the question of the representation and the social game. The artist stages himself as an artist, a hunter and the hunted.
Everyone is shown in his relationship with the other and with his own image in self-control and at the same time as victim of his instincts.
After hunting "is" before hunting - desire and possession, his transversal themes, formulated through different médiums .

 

Adresse :

Galerie Praz-Delavallade
28 rue Louise Weiss
75013 Paris 13
Téléphone: 01 45 86 20 00
Télécopie: 01 45 86 20 10
Courriel: gallery@praz-delavallade.com

 
Site Internet :

http://www.praz-delavallade.com

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
Partenaires : bistrakoo.com, consoland.com, articite.fr, africanloxo.com, artuose.com, articite.net, artketing.net