Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes ŕ découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

anders moseholm - DEVIAZIONE
Expositions > Arts plastiques
du 8 novembre au 15 décembre 2007

 

La galerie susan niel sen présente du 8 novembre au 15 décembre DEVIAZIONE, une exposition personnelle de l'artiste danois Ander s Moseholm. Le vernissage aura lieu le jeudi 8 novembre de 18h à 21h en présence de l'artiste.
La vie urbaine en Asie subit de rapides transformations dans les domaines de la culture, de la politique, et de l’économie. Villes eté conomies se développent à grande vitesse, créant de nouveaux centres dans un monde changeant. L’Urbanisation en est l’enjeu.
L’artiste danois Anders Moseholm dédie sa troisième exposition personnelle à Paris à des réflexions sur ces conditions particulières et en offre une vue plongeante. Ses grandes toiles montrent des vues fragmentées de villes en perpétuel changement. Dans une volonté de cartographier, explorer, et schématiser, Moseholm fige un instant dans le temps afin de suspendre momentanément le mouvement frénétique de la mégalopole.
Par sa peinture, Anders Moseholm cherche à élargir l’expérience et les sensations produites par les stratégies photographiques utilisées dans ses compositions, ainsi qu’à exploiter les effets de vérité induit par ce medium. Qu’il s’agisse de paysages urbains, d’architectures classiques, de cinéma ou d’autres thèmes issus de la mémoire collective, les motifs récurrents chez l’artiste nous parlent tous de notre identité et de ce qui l’a forgé, de nos références, de notre culture. Anders Moseholm sur l’exposition en cours et le thème de l’urbanisation : Nombre de grande villes ont évolué de façon explosive au cours des deux dernières décennies et les conditions de vie ont été radicalement améliorées. Mais l’accélération actuelle et l’explosion de l’urbanisation impliquent également la consommation de ressources naturelles ; il en résulte un conflit entre le besoin de les préserver et celui de s’étendre. Les tableaux peuvent être vu comme une cartographie qui souligne les intérêts et les mouvements souvent conflictuels qui convergent, évoluent et se dissolvent dans l’espace de la ville.
Jean-Marc Stricker, France-Inter, sur la manière de Moseholm d’entrelacer poésie et réflexion :" Je connais peu d’oeuvres contemporaines qui entrelacent avec autant de maîtrise et d’aisance l’intellect et l’instinct, la réflexion et le
plaisir des sens. Anders Moseholm s’inscrit dans l’histoire de la peinture, la prolonge et la distance. Il peint à l’huile sur des grandes toiles ; il peint la forêt, la ville ou une chambre vide, il peint la lumière, et nous voilà soudain devant un mot nouveau, non pas inventé, mais rendu visible par le peintre."
Jean-Marc Stricker, France-Inter, Chronique sur l’exposition And When She Looked Into the Room de Anders Moseholm à la Galerie Birthe Laursen Paris, sept. 2004 Mette Sandbye, critique d'art, sur la manière dont Anders Moseholm crée une narration en utilisant des empreintes de" réalité" photographique dans ses peintures :
" Selon moi, Anders Moseholm continue à développer le projet de réflexion formelle sur les possibilités d’expression par la peinture, et en même temps, avec les références au réel, il remplit ses tableaux de fragments de narration. Ce sont des bribes d’histoire qui nous atteignent et nous font participer à la reconstruction du récit."
Mette Sandbye, critique d’art, ph.d. ‘Est-ce une photographie ?’, dans le catalogue ‘Anders Moseholm’, Aarhus, Danemark 2000. Selon Peter Brix Soendergaard, de l'Université d'Arhus, Anders Moseholm crée une double négation en travaillant avec des références évidentes au cinéma et à la photographie, puis en utilisant le medium de la peinture :
« Les tableaux d’Anders Moseholm montrent comment différentes techniques de reproduction ont une influence presque
imperceptible sur la création d’image d’aujourd’hui. Ses tableaux sont caractérisés par une subtile interrelation avec la photographie et le cinéma. Ainsi, les oeuvres admettent et acceptent la victoire historique de la photographie, sa négation de la peinture, mais sans se ranger à l’exclusivité confiné de l’avancée technologique, ou rejeter la peinture comme étant une discipline révolue comme l‘ont fait les artistes de la nouvelle avant-garde. Moseholm se confronte à l’état des choses, et malgré tout continue d’insister sur la pratique picturale. Anders Moseholm peint une négation : comment la photographie nie l’art de peindre. Mais simultanément il peint déjà une autre négation : comment la peinture nie l’art de la photographie. On pourrait ainsi déclarer que cette tension ambiguë entre photographie et peinture est ce qui crée et détermine la signification globale et la qualité visuelle des tableaux. »
Peter Brix Sondergaard, ph.d. de l’Université d’Aarhus, ‘Charged after-images - a note on Anders Moseholm’s painterly strategy’ dans le catalogue ‘ Mind Traffic’ publié en relation avec l’exposition de Moseholm du même nom au Skive Art Museum en 2006.

Le plus souvent, les peintures de Moseholm offrent une vue plongeante plaçant le spectateur dans une positioné trangement élevée. L’artiste dit de cette vue particulière et du motif de la ville :« Je cherche à créer une structure méditative d’images qui communiquent un état mental de mouvement et de présence dont j’ai fait l’expérience à l’ère contemporaine”. […] “La vue plongeante est, bien entendu, un point de vue sublimé mais elle souligne l’idée que c’est la structure et l’archétype des mouvements et des directions qui m’intéressent. Le tout forme un tissage uniformisé. […]
Finalement, je vois la ville comme la trame de rencontres de nombreux individus différents. On y voit le plus haut développement de la civilisation humaine et, parallèlement, sa plus profonde dégradation.
Anders Moseholm dans ‘An interview with Anders Moseholm’ de Mette Sandbye, critique d’art, ph.d, dans le catalogue ‘Mind Traffic’ publié en relation avec l’exposition d’Anders Moseholm du même nom au Skive Art Museum en 2006.
Dans ses premières oeuvres, Anders Moseholm se positionne souvent à l’intérieur, le regard tourné vers l’extérieur, mais dans ses derniers paysages urbains ce point de vue est renversé. Chenxi Tang, de l’Université de Californie Berkeley, a écrit à propos des avantages à être un observateur externe:« L’observation - si elle existe - est toujours l’observation de l’autre. Dans ce cas, l’observateur en marge a toujours quelque choseà dire sur le centre, éliminant par conséquent ce dernier. L’oeuvre d’Anders Moseholm, n’ayant jamais perdu de son signe distinctifé laboré depuis ses débuts, semble maintenant se diriger vers sa véritable mission - celle de l’observation des conditions du monde moderne depuis une position favorablement en marge. »
Chenxi Tang, professeur assistant de l’Université de Californie Berkeley, dans le catalogue ‘Resonance’ publié pour l’exposition d’Anders Moseholm du même nomà la Galerie Birthe Laursen Paris en 2002.
Souvent, un flux de texte vient troubler la surface des oeuvres d’Anders Moseholm, agissant tel un voile séparant la réalité d’un monde illusoire. Ces fragments de texte sont comme un bruit de fond, une interférence, créant une membrane impénétrable entre l’image et le spectateur; une structure hostile qui, peut-être, protège des souvenirs vulnérables en les schématisant et catégorisant :« Les différents espaces créés par les textes dans mes peintures sont des moyens de repousser les limites entre la perception de la peinture et le décryptage du langage. Lisibles ou non, ces bribes de texte représentent également notre volonté de structurer, systématiser notre réalité. »
Une sorte de mélancolie accompagne souvent la frénésie qui se dégage des paysages urbains d’Anders Moseholm. L’artiste dit de son choix :
« Je pense appartenir à une génération pour laquelle il a été facile de porter un regard critique sur le monde, même s’il est parfois mis à distance par l’ironie. Étrangement, pas parce que le monde est réellement devenu plus laid qu’il ne l’a toujours été. C’est peutêtre le résultat du postmodernisme des années 80 et de cette impression que le monde était rempli de gestes vides et de désillusions. J’ai trouvé beaucoup plus difficile et plus risqué d’essayer d’exprimer quelque chose de crédible qui soit beau et actuel. C’est presque une marque de romantisme de penser que cela est possible. J’essaye d'incorporer oppositions et critiques à l’image du monde extraordinaire dans lequel nous vivons. Je ne parle pas du romantisme mis entre guillemets, je pense véritablement que le monde offre plus de possibilités que de limites.
Anders Moseholm, 2 extraits de ‘An interview with Anders Moseholm’ par Mette Sandbye; critique d’art, ph.d. dans le catalogue ‘Mind Traffic’ publié en relation avec l’exposition d’Anders Moseholm du même nom au Skive Art Museum en 2006.
Anders Moseholm est né en 1959 à Copenhague, où il vit et travaille. Il a étudié à la School of Visual Arts à New York, et est diplômé de l'Académie Royale des Beaux Arts de Copenhague en 1996. Ses oeuvres ont été exposées dans une grande partie de l'Europe ainsi qu'à New York et Los Angeles et il est représenté dans de nombreuses collections publiques et privées.
dossier complet et visuels numériques pour la presse disponibles à la galerie ou par retour de mail, ainsi que sur
www.susannielsen.com contact : 01 44 54 04 07 ou 06 85 05 14 82 ou info@susannielsen.com

 

Adresse :

Galerie susan nielsen
14 rue des coutures st gervais 75003 Paris

 

Internet :

http://www.susannielsen.com

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thčmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire