Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

In the Stream of Life
Expositions > Arts plastiques
du 17 novembre 2007 au 3 février 2008

Ryan Gander, A Phantom of Appropriation, 2006
Installation, tubes néons, dimensions variables
Courtesy de l’artiste
Photograph by Mark Woods
 

Artistes : Patrick Bernier, Olive Martin et Myriame El Yamani, Simon Dybbroe Møller,
Maria Eichhorn, Michel François, Aurélien Froment, Ryan Gander, Mario Garcia Torres,
Loreto Martinez Troncoso, Falke Pisano, Clément Rodzielski, Günter Saree, Yann Sérandour, Lawrence Weiner, Ian Wilson, Jordan Wolfson

Commissaires d’exposition : Mélanie Bouteloup et Christophe Gallois

Rassemblant une exposition et un cycle de conférences, projections et performances, le projet In the Stream of Life s’intéresse aux modes de circulation de l’oeuvre d’art : en quoi une oeuvre peut-elle être pensée en termes de circulation d’une expérience ? Le titre du projet est emprunté à un dialogue du film de Lawrence Weiner Plowman’s Lunch (1982), dans lequel un personnage prononce la phrase : “an idea only has meaning in the stream of life” [une idée n’a de sens que dans le flot de la vie]. À travers ces mots, Weiner évoque l’importance pour une idée, pour une oeuvre, d’être confrontées au réel, de circuler, pour faire sens. Dans plusieurs de ses films, cette approche de l’oeuvre comme circulation se traduit notamment par l’insertion, au sein des dialogues et de la narration, de plusieurs de ses oeuvres, ses célèbres “statements”. Ceux-ci sont lus et récités par les personnages, ou encore peints dans l’espace public, autant de possibilités d’activer l’oeuvre “dans le flot de la vie”.

La manière dont ces oeuvres sont activées peut être rapprochée de la notion de narration telle qu’elle est développée par Walter Benjamin dans son essai Le Narrateur : "Ce que le narrateur raconte, il le tient de l’expérience, de la siennne propre ou d’une expérience communiquée. Et à son tour il en fait l’expérience de ceux qui écoutent son histoire”. Il oppose notamment le mode de circulation de la narration, basée sur la transmission d’une expérience laissant place à une multitude d’interprétations et d’appropriations, à la non-circulation de l’information, toujours déterminée par une explication qui en restreint le sens et la portée. Pour Benjamin, ces deux modes de circulation se différencient également par les différentes temporalités qu’ils mettent en oeuvre. Là où l’information “n’a de vie qu’en ce moment où elle doit se livrer“, la narration jouit au contraire d’une temporalité à chaque fois renouvelée : "Elle conserve ses forces concentrées, et longtemps après sa naissance elle reste capable déclosion".

Transposée dans le champ des arts visuels, la notion de narration développée par Benjamin met en avant plusieurs questions que nous souhaitons explorer dans le cadre de ce projet. Une première direction concerne l’oralité comme mode de circulation de l’oeuvre. Comment une oeuvre peut-elle être activée, racontée ? Nous nous intéresserons également à la part d’oralité, la portée narrative présente dans des pratiques narrative qui ne sont pas directement liées à la parole. Dans Le Narrateur, Benjamin montre que la narration ne saurait se résumer à la transmission orale : ce qui est en jeu, c’est avant tout un certain rapport à l’oeuvre, pensée en termes de circulation et d’activation dans le temps. L’exposition In the Stream of Life rassemble ainsi des oeuvres conçues comme l’activation d’une narration et le centre d’un réseau de connections et de références complexes. En lien avec cette approche de la narration, une troisième direction s’intéresse à l’exposition comme “théâtre des opérations”, une expression empruntée à l’artiste Michel François, comme l’espace et le temps d’un dialogue entre les oeuvres.

 

Adresse :

Bétonsalon
47-51 quai Panhard et Levassor. 75013 Paris
Esplanade des Grands Moulins
Rez-de-chaussée de la Halle aux Farines
M° Bibliothèque François Mitterrand / RER C Bibliothèque François Mitterrand
16h-21h
T. 06 83 55 43 51
Mail: info@betonsalon.net

 

Internet :

http://www.betonsalon.net
 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire