Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Raed Bawayah
Expositions > Arts plastiques
du 22 mars au 11 mai 2007

 

Né en Palestine en 1971, Raed Bawayah a terminé ses études de photographie à l’école d’art israélienne Musrarah à Jérusalem en 2004. Résident de la Cité internationale des arts à Paris, il a participé en juin 2006 à l’exposition Ramallah-Tel-Aviv, au jour le jour à l’Hôtel de Ville de Paris avec le photographe israélien, Pavel Wolberg. Il fait partie de ces artistes qui ont un vrai regard à la manière de Raymond Depardon, Josef Koudelka ou encore de Jean Dieuzaide. Les photographies de Raed Bawayah parlent d’elles-mêmes, sans excès de pathos, de véritables compositions photographiques de la condition humaine.

Raed Bawayah est dans la mouvance de ces jeunes artistes palestiniens qui s’intéressent plus à l’identité individuelle et moins à un contexte politique et ce dans le souci d’inscrire la société palestinienne dans la vie courante et normalisée.

À ce jour, il a réalisé cinq séries de portraits en noir et blanc qui témoignent d’une grande sensibilité et d’une quête permanente d’identité - la sienne et celle des autres. Il se voit à travers la réalité de ses héros qu’il suit en les mettant en situation de confiance qui donne naissance à une intimité remarquable et unique.

L’exposition Morceaux choisis à la galerie Serge Aboukrat présente quelques extraits de chaque série, certains pour la première fois à Paris.

La série Childhood memories (2002-2003) a été réalisée pendant ses études. Issu d’une famille de neuf enfants, privé d’un père mort dans un accident de travail, Raed Bawayah comprend très vite la réalité quotidienne en commençant à travailler tôt pour aider sa famille financièrement. Dans cette série Raed Bawayah a souhaité faire un retour vers cette période difficile au travers de sa famille - ses neveux, sa mère, sa tante… Les souvenirs de désespoir et de pauvreté de son enfance sont restés dans chaque coin de la maison où il a grandi et presque 30 ans plus tard il s’aperçoit que les conditions de vie restent les mêmes. Ses photographies embellissent sa famille et sa maison qu’il a longtemps considérés comme laides. Il renoue ainsi avec son passé.

La série ID 925596611 (2003) a aussi été réalisée pendant ses études de photographie à Jérusalem. Raed Bawayah entre à l’école d’art israélienne Musrara au moment où le 2e Intifada éclate. Il se retrouve dans une situation illégale sans autorisation d’entrée en Israël pour suivre ses études et se fait arrêté par la police. Pendant les deux semaines passées en prison, Raed Bawayah rencontrent des travailleurs palestiniens dans la même situation d’illégalité comme lui. À sa sortie, il décide de réaliser ce reportage photographique, en référence au numéro de sa carte d’identité. Il se pose la question de la libre circulation et l’état de légalité dans un territoire donné.

La série Psychiatric Hospital (2005) questionne la notion de l’Autre dans la société humaine, en général, mais aussi dans la société palestinienne, à travers un aspect documentaire de la vie des patients dans un hôpital psychiatrique à BethLehem (Palestine). À travers ces images en noir et blanc, le photographe nous pose plusieurs questions : qui est un être humain dit " normal " ? qui a la légitimité de déclarer une personne " anormal " ? Les patients marginalisés de cet hôpital psychiatrique - les héros de cette série - sont stigmatisés ; ils en souffrent ; leurs familles et l’hôpital aussi. En dévoilant ce secteur à travers cette série, le photographe veut montrer une autre image qui les décrit d’une manière plus transparente, presque humoristique et sans les idées reçues.

Dans la série Gypsies (2006) Raed Bawayah continue sa quête d’identité à travers son immigration de la Palestine en Europe. Il s’interroge sur la dépendance croissante d’un immigrant dans son nouvel environnement. L’immigré a un rêve de réussir dans ce monde occidental et pour cela il a quitté son pays. Sa réalité quotidienne est différente.
Raed Bawayah vit ce changement d’endroit à travers ses héros.

Enfin, suite à l’exposition Ramallah-Tel-Aviv, au jour le jour, Raed Bawayah et Pavel Wolberg ont été invités par la Mairie de Paris à réaliser le reportage photographique Paris le jour, Paris la nuit.

 

Adresse :

Galerie Serge Aboukrat
7, place de Furstemberg
75006 Paris
France

Tél: +33(0)1 . 44070298

sergeaboukrat@orange.fr

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
Partenaires : bistrakoo.com, consoland.com, articite.fr, africanloxo.com, artuose.com, articite.net, artketing.net