Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Project room - Stephen Dwoskin et NICOLAS PROVOST
Expositions > Arts plastiques
du 2 mai au 29 juin 2008

Stephen Dwoskin
 

Project room : «plot point»
NICOLAS PROVOST

Le travail de Nicolas Provost (1969) se partage entre le cinéma de fiction et les arts plastiques, le grotesque et l’émouvant, le beau et le cruel. Ses vidéos sont nourries du cinéma contemporain comme d’obscures séries B. Ses films Papillon d’amour, Bataille, Oh Dear, Exoticore ont été récompensés à Sundance, San Francisco, Clermont-Ferrand ou Séoul.
Dans Plot Point (que l’on pourrait traduire par «rebondissement de l’action»), court-métrage présenté dans sa version installation, on entre dans le monde bien connu des films policiers américains avec ses voitures aux sirènes hurlantes, ses uniformes, ses ambulances et ses rues bondées. Les plans se succèdent, la scène se met en place et les lieux se changent en un parfait décor. Par un très habile montage et une alternance d’extérieurs et de plans en studios, le film questionne les limites de la réalité et de la fiction, mais également les codes narratifs du cinéma, jouant avec nos attentes et laissant le mystère entier.
Nicolas Provost, cinéaste et artiste, vit et travaille à Bruxelles. Son travail est une réflexion sur la grammaire du film et la relation entre les arts visuels et l’expérience du cinéma. Il s’apprête à tourner son premier long-métrage. Une présentation de ses films, dont Plot Point, aura lieu en sa présence à l’auditorium des musées le 17 juin.

Project room : «Phone Portrait» /
« Phone Stri» Stephen Dwoskin

Né en 1939 aux États-Unis, Stephen Dwoskin se fait connaître au début des années 1960 par une série de court-métrages underground. En 1964, il reçoit une bourse et s’installe définitivement en Angleterre. Parmi des dizaines de films : Dyn Amo (1972), Shadows from Light (1983), ou Pain Is (1997), un documentaire sur différentes expériences et expressions de la souffrance. Atteint de polio à l’âge de neuf ans, « intoxiqué » par une maladie pulmonaire, Dwoskin n’a jamais hésité à se mettre en scène avec souvent un humour rageur. Aujourd’hui que son espace de tournage s’est réduit à sa maison de Brixton, il invente des fictions sans dialogue, dans lesquelles il interroge sa position de voyeur immobile. Avec Phone Portrait et Phone Strip, Dwoskin revient par le biais du téléphone portable aux sources de son cinéma, avec cette façon unique d’interroger la relation qui se joue entre filmeur, filmé et spectateur.

 

Adresse :

Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, MAMCS
1, place Hans Jean Arp
67000 Strasbourg
Téléphone 03 88 23 31 31
Télécopie 03 88 23 31 32

 

Site Internet :

http://www.musees-strasbourg.org

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire