Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Jakob Gautel - Savoir Pouvoir
Expositions > Arts Plastiques
du 3 mai au 22 juillet 2006

 

Le travail de Jakob Gautel est un regard sur le monde, ou plus encore il est un " processus miraculeux ", révélateur de l'essence des choses, qui nous autorise à voir la part cachée et par là même donne une autre idée de notre environnement, face à soi et à l'autre.
Plus précisément, entre apparence et essence, il s'agit d'une exploration de la perception des évènements et des choses, de ses modes de captation, de transmission, voire de déformation : s'agit-il d'une image fictionnelle, d'une image réelle, quelle est la part de mémoire, celle d'étonnement ou de certitude ….
" J'aime semer le doute dans notre perception habituelle du monde. Je veux remettre en cause et demander : Pourquoi ? Et pourquoi pas autrement ? … " aime à dire Jakob Gautel.

Pour rendre visible ces visées, ces focus - car c'est bien le propos de l'image et de son souvenir qu'il interroge - il utilise différents médiums principalement liés à l'image - encore -, le son, l'installation mais aussi " l'action " dans des performances dont un film vidéo en est la trace.
L'artiste s'éloigne volontiers des lieux conventionnels de l'art pour prendre place dans l'espace public. Ces interventions interrogent la place de l'artiste dans la ville et par là, la place de l'homme dans son environnement.
En amont et pour fondement récurent de la mise en œuvre du travail de Jakob Gautel : le monde, l'autre, le miroir, la mémoire ; avec pour objet : donner à voir, rendre visible, questionner, révéler de nouveaux possibles.

De cette réflexion et ce questionnement naissent deux modalités de résultats dans l'œuvre de Jakob Gautel.

L'une est ténue, sensible. Elle affleure, entraîne vers un voyage poétique et révélateur de nouvelles images ou de nouveaux vécus.
En 1992-1997, Jakob Gautel coréalise avec l'artiste Jason Karaïndros le détecteur d'anges, et nous convie à un moment suspendu et délicat. Un dispositif lumineux n'est rendu visible que lorsque le silence est total, luminosité furtive prête à nous quitter à nouveau au moindre bruit. Une occasion de se couper de la mobilité sonore et visuelle ambiante, de s'arrêter, … " d'entendre " et de voir. Un instant précieux et fragile - comme l'objet présenté sous sa cloche de verre.
Dans la vidéo La lune (2003) une image nous transporte vers un voyage dont l'évolution temporelle infinitésimale entraîne vers … le néant … ou la vie.
Pour La Médina de Tunis, il révèle cette fois un théâtre d'ombres vidéographiées - l'image de l'autre, notre image - dont les effets varient au rythme du jour et de la nuit.
Dans tous les cas, les œuvres engagent une observation attentive et non impatiente. Acuité et altérité qualifient ce travail.

En même temps, Jakob Gautel n'hésite pas à pointer du doigt, et de façon radicale quelques unes des questions sociétales qui nous entourent.
En 1991, après la transformation des bancs en chaises individuelles et séparées dans certains espaces publics, il met en place des autocollants qui " attribuent " aux sans abris certains sièges situés sur les quais de métro. Les assises sont désormais nommées " réservés aux sans abris " face au malaise ou à l'hésitation de certains passagers.
Pour la famille Erignac il s'engage dans l'élaboration d'un commande en mémoire du juge, à travers une sélection de citations qui " habitaient " et accompagnaient cet homme durant sa vie. Ces extraits d'auteurs célèbres s'inscrivent par des plaques de laiton gravées, sur les bancs de la Place Erignac à Paris. Ils nous arrêtent et nous questionnent.

Entre poésie et engagement, délicatesse et force de proposition, parfois l'ensemble à la fois, une puissance et une justesse de propos installent une situation de " doute " et de volonté de faire, qui nous tiennent éveillés … entre action et utopie.


A La Maréchalerie Jakob Gautel présente Savoir Pouvoir, deux œuvres qui mettent en exergue la puissance et l'aura du domaine du Château de Versailles et de son histoire.

Une sculpture, sorte de Tour de Babel, s'élève sur 3,50 mètres par l'accumulation organisée d'une multitude de livres.
L'image d'une ascension spirituelle, d'un monument sanctuaire, un clocher, un minaret, une ziggurat ?
L'image d'un monument à l'hyper savoir est aussi l'image de la mémoire de la langue unique permettant à une collectivité de s'unir pour de grands projets, … et jusqu'à l'idée de la pensée unique … !
S'y confronte l'idée du bucher et de l'autodafé comme l'isolement des limites de la transmission et du partage des connaissances contre le pouvoir d'une ascension spirituelle.

Un film, réalisé dans les jardins du Château de Versailles, présente une autre image relative à la puissance du pouvoir et à la perte du savoir …
En référence au Cuirrassier Potemkine réalisé par Sergueï Eisenstein en 1925, Jakob Gautel révèle le rôle d'intellectuels, révolutionnaires, avant-gardistes, libertins, dont certaines œuvres sont censurées voire détruites (autodafé, interdiction de publication, condamnation à mort, emprisonnement).
Pour le film, une poussette d'enfants des années 50 dévale les escaliers menant à l'Orangerie pour révéler dans sa chute de nouvelles images.
Le film est réalisé en partenariat avec un groupe d'étudiants de 3ème années de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Versailles dans le cadre d'un workshop proposé par l'artiste invité en collaboration avec Christian Bessette, enseignant en arts plastiques à l'Ecole d'architecture.

Une édition, livre d'artiste, présente le travail mené à La Maréchalerie mais aussi des réflexions plus anciennes avec une mise en forme particulière, et conforte cette idée de manipulation et transformation des images si chères à Jakob Gautel.

 
Adresse :

La Maréchalerie
5 avenue de Sceaux
78000 Versailles

Tél. 01 39 07 40 27
Fax. 01 39 07 40 94

 
Site Internet :

http://www.versailles.archi.fr/lamarechalerie/

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
Partenaires : bistrakoo.com, consoland.com, articite.fr, africanloxo.com, artuose.com, articite.net, artketing.net