Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Xing Danwen
Expositions > Arts plastiques
du 23 janvier au 22 février 2009

 

Née en 1967 à Xi’an. Vit et travaille à Beijing.

Au moyen de photographies et d’installations multimédia, Xing Danwen se fait le témoin privilégié des profonds bouleversements économiques, politiques et sociaux de son pays. Deux notions semblent irriguer son œuvre : l’idée du développement postindustriel du monde asiatique et celle corollaire de l’entassement. Entassement des matériaux technologiques, des infrastructures, des immeubles, et des corps en un magma que l’œil ne peut embrasser en un seul regard. Si la Chine se développe, c’est pour Danwen de manière verticale, par strates d’avancées technologiques et par cubes de béton ajoutés en hauteur sur les villes. Ses Urban Fictions sont des photographies des maquettes du plan d’urbanisation de grandes villes modernes chinoises. Jonglant entre l’irréalité ludique de la maquette et la réalité de son implantation urbaine, l’artiste interroge les bouleversements spaciaux des cités chinoises. Mais ce n’est pas seulement cet aspect urbanistique qui l’intéresse. Invisible au premier coup d’œil, un regard prolongé révèle l’existence d’une véritable comédie humaine qui se joue sur ces scènes urbaines. Le couple enlacé, les enfants s’amusant dans la rue, l’amant fuyant le mari trompé, l’accident, le meurtre… Le quotidien a déjà envahi ces espaces encore à l’étape de projet. L’artiste construit une réalité fictive archétypale noyée dans ces grands ensembles. Pour détourner un peu plus l’enjeu, c’est son visage qui anime chaque personnage féminin. A chaque photographie, elle s’incarne différemment : l’épouse aimante, la femme fatale, la bimbo prenant un bain de soleil… Danwen est à la fois toutes les femmes chinoises et aucune. Dans ce théâtre de fiction, la vie est certes présente mais engoncée dans le géant de béton que devient peu à peu la ville. Si les maquettes sont le reflet d’une réalité en devenir, les saynètes elles sont fictions. Mais dans un futur proche, ce sera la ville qui deviendra le cadre irréaliste de ces drames journaliers. Xing Danwen reprend alors, non sans une certaine malice, ce rôle de visionnaire traditionnellement accordé à l’artiste.
Pour la première fois présentée en France, la série Wall House s’immisce dans l’univers de l’architecte John Hedjuk. L’artiste révèle de vastes espaces blancs telle une galerie d’exposition où s’affaire une femme. Solitude, déplacement et isolement transparaissent de ces photographies.


Born in 1967 in Xi’an. Lives and works in Beijing.

Througt her pictures and her multimedia installation, Xing Danwen underlines the economic, politic and social upheavals of her country. Two main concepts seem recurrent in her art : post industrial development of Asia and the idea of pilling. Pillings of technological item, buildings, infrastructures, bodies, then it’s impossible for the eyes to look all of them at the same time. How does Danwen imagine chinese development ? In a vertical way : layers of technologic discovery, concrete cubes added on the top of the cities. Her Urban Fiction are photographs of model urban plan in the modern international cities in China. Juggling with the irrealism play model and the reality of the urban establishment, the artist questions about space disruption of chinses cities. But, her interest is not only focused on this urbanistic aspect. Which is invisible at first sight, a more longer look reveals a real human comedy playing on these urban stages. The embrased couple, children playing down the street, the lover running away from the husband, the accident, the murder… The daily life invaded these spaces, still in entirety. In order to divert the goal, her face animates each feminine figures. For each photograph, she personifies a different protagonist : the loving wife, the fatal woman, the bimbo under the sun … Danwen represents, as the same time, all chineses women and no ones. In this fiction theater, life is present but stuck in the giant concrete which, step by step, becomes the city. If the models reflect a future reality, the scenes are fictions. But in a close futur, the city will become the irrealistic set of the daily drama. So, Xing Danwen plays again, with a kind of mischievousness, the role of the visionary usually attached to the artist.
For the very first time shown in France, the serie Wall House interferes in the world of the architect John Hejduk. The artist discloses big white place as a gallery where a woman fusses around. The picture reveals loneliness, displacement and isolation.

 

Adresse :

Galerie Sollertis
12 rue des régans
31000 Toulouse - France
Tél. : +33 (0)5 61 55 43 32
Fax : +33 (0)8 26 69 81 54

 

Site Internet :

http://www.sollertis.com

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire