Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Hippolyte et Paul Flandrin : Paysages et portraits
Expositions > Arts plastiques
du 2 février au 7 mai 2007

 

Témoignant de la relation qui unissait les deux frères Flandrin et de leur personnalité respective, quelque soixante-dix œuvres, tableaux et dessins, retracent les grandes étapes de leur carrière parallèle : la période de jeunesse alors qu’ils étaient élèves d’Ingres, le séjour à Rome, le retour à Paris. Hippolyte (1809-1864) était-il le "nouveau Fra Angelico du XIXe siècle", grand peintre religieux et bon portraitiste?

Cette exposition aborde l’œuvre d’Hippolyte et Paul Flandrin dans une perspective nouvelle en mettant l’accent sur la relation particulière qui unissait les deux frères, afin d’éclairer leur proximité et leur différence en particulier à partir du thème du portrait. Quelque soixante dix œuvres, tableaux et dessins de différentes périodes des deux artistes empruntés auprès de collections publiques et privées permettent de mieux cerner leur personnalité respective. La gloire d’Hippolyte a quelque peu laissé dans l’ombre l’œuvre de Paul qui apparaît aujourd’hui comme un acteur important de cette double œuvre. Cette exposition tente d’analyser, les rôles particuliers que les deux frères jouèrent auprès de leur maître, Ingres dont ils fréquentèrent très jeunes l’atelier. Avec cette exposition les portraits d’Hippolyte, les paysages de Paul confirment leur place dans l’histoire de l’art.

Les carrières parallèles d’Hippolyte et Paul
La précédente manifestation d’importance sur les artistes remonte à 1984, au Musée du Luxembourg, à Paris et au Musée des Beaux-Arts à Lyon. Il s’agissait alors de la mise à l’honneur les trois frères Flandrin : Auguste, Hippolyte et Paul, peintres méconnus, voire inconnus, pour une grande partie du public français.

Depuis lors, la recherche sur l’époque de Ingres et de son école a considérablement évolué. De nombreuses œuvres des Flandrin sont entrées dans les musées français, et d’autres sont apparues sur le marché de l’art, offrant un panorama inédit de leur corpus.

L’exposition conçue par le Musée des Beaux-arts de Nantes n’inclut pas l’œuvre d’Auguste mais resserre le propos autour des carrières parallèles d’Hippolyte et Paul : pour porter un nouveau regard sur ces deux artistes et la relation qui liait ces deux frères. L’exposition se concentre sur l’aspect séculier de leur œuvre.

Hippolyte (1809-1864) « nouveau Fra Angelico du XIXe siècle », grand peintre religieux et bon portraitiste ?

Il a paru très difficile de montrer dans l’espace d’un musée la valeur artistique de travaux crées in situ pour des églises. Les esquisses, petits formats et autres dessins des œuvres d’Hippolyte Flandrin dans les églises parisiennes (Saint-Séverin, Saint-Vincent-de-Paul ou Saint-Germain-des-Prés) ne sont qu’un pauvre témoignage du talent de ce grand décorateur d’édifices religieux. Mieux vaut inviter le public aux visites des lieux sacrés, en passant par la cathédrale de Nantes qui conserve le très beau Saint Clair guérissant les aveugles (1836). Certains pans de l’œuvre d’Hippolyte méritent ainsi un éclairage neuf : paysages, portraits et scènes de genre.

Paul, (1811-1902) « paysagiste ingresque » ? Toujours relégué dans l’ombre écrasante de son frère, il reste oublié, catalogué un peu vite comme élève d’Ingres, répétitif et à l’inspiration monotone. Il fut pourtant un excellent portraitiste, et pas seulement en dessins. Ses paysages empruntent bien plus à un sentiment mélancolique de la nature, proche souvent de Corot et de Caruelle d’Aligny, qu’à la conception du paysage par Ingres qui ne fut pas le meilleur professeur ni praticien en la matière. Les clichés qui font de Paul un artiste de second rang trouvent ici l’occasion d’être quelque peu remis en question.

Portraits, paysages, sujets historiques et même quelques scènes de genre ponctuent ce double parcours qui va de la tradition néoclassique aux débuts de l’Ecole de Barbizon. L’exposition retrace les grandes étapes des carrières des deux frères : la période de jeunesse alors qu’ils sont élèves d’Ingres, le séjour à Rome, le retour à Paris, puis Paul après la mort de son frère Hippolyte..

Le catalogue Hippolyte et Paul Flandrin : Paysages et portraits rassemble des textes de Cyrille Sciama, Roger Diederen et Georges Vigne. L’ensemble des œuvres présentées est reproduit et commenté.

 

Adresse :

Musée des beaux-arts de Nantes
10, rue Georges Clémenceau
44000 Nantes
Téléphone: 02 51 17 45 00
Télécopie: 02 51 17 45 16
Courriel: musee-beaux-arts@mairie-nantes.fr

 

Site internet :

http://www.nantes.fr/mairie/services/responsabilites/dgc/beauxarts/

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
Partenaires : bistrakoo.com, consoland.com, articite.fr, africanloxo.com, artuose.com, articite.net, artketing.net