Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Irit Batsry : La ligne jaune, un parcours vidéo
Expositions > Arts plastiques
du 19 Avril 2007 au 9 Juin 2007

 

Le Parvis centre d’art contemporain, Ibos et Vidéo K.01, Pau

IRIT BATSRY

Lignes - exposition à Ibos
Irit Batsry, un parcours vidéo - Vidéo K.01, Pau
avec les créations sonores de Stuart Jones

19 avril - 9 juin 2007
vernissage jeudi 19 avril à 16h au Vidéo K.01 et à 18h30 à Ibos, en présence de l’artiste

Irit Batsry au Parvis
Le Parvis a invité à Ibos et à Pau Irit Batsry qui explore, avec ses vidéos, installations et photographies, la mémoire collective et personnelle, et sonde la manière dont le réel est représenté et transformé à travers notre perception, par la technologie et notre imagination.
Irit Batsry est une artiste de renommée internationale. La Galerie Nationale du Jeu de Paume lui a consacré une rétrospective vidéo (1981-2006) en 2006.

A Ibos
Dans la salle d’exposition, Irit Batsry propose La Ligne Jaune, installation qui est un véritable processus de mise en abîme du regard. Irit Batsry y entoure les spectateurs d’images représentant les personnes derrière le ruban noir et jaune marquant les limites d’un lieu de tournage. La périphérie devient le centre de l’attention. Les observateurs deviennent les sujets et La Ligne jaune - étroite séparation entre le quotidien et la fiction cinématographique - devient elle-même un des protagonistes.
La pauvreté, omniprésente au Nordeste brésilien, ressort naturellement des images filmées par Irit Batsry sur le tournage du film Le ciel de Suely de Karim Aïnouz. Mais les personnes montrées ne sont pas réduites à leur situation économique et sociale.
La Ligne Jaune, dont l’artiste a présenté une autre configuration en 2006 à New York, fait partie d’un cycle de travaux en cours de réalisation construit à partir d’une centaine d’heures d’images tournées par Irit Batsry pendant les tournages de trois films de fiction brésiliens.

La première oeuvre de cette série, l'installation multi écrans Set, avec une projection sur la façade extérieure du musée, a été présentée au Whitney Museum (2003-2004). « Irit Batsry fait preuve d’une aptitude exceptionnelle pour rendre apparents les aspects picturaux, symboliques et poétiques du travail de construction d'un film, et maîtrise parfaitement l'inextricable unité entre forme et contenu, entre structure et sens, ce qui est rare dans l'art contemporain ». (ROBERTA SMITH, NY Times, le 9 janvier 2004).
La seconde, Through the Looking, est une exposition d’installations vidéos et de photographies, présentée en 2006 à la Shoshana Wayne Gallery de Los Angeles.

Au Vidéo K.01, à Pau
Irit Batsry, un parcours vidéo, avec les création sonores de Stuart Jones, est un choix de vidéos monobandes parmi les plus représentatives : Fine mechanics, 1983, 4’’ ; The roman wars, 1983, 6’’ ; Passage to Utopia trilogie composée de Stories from the Old Ruin, 1986, 15’’, Leaving the Old Ruin, 1989, 34’’ et Traces of a Presence to Come, 1993, 39’’; A Simple Case of Vision, 1992, 12’’; Scale, 1995, 12’’; These are not my images, 2000, 80’’, film-clé d’Irit Batsry.

These are not my images, 80’’, 2000, avec une création sonore de Stuart Jones, sera également diffusée par le cinéma du Parvis durant le temps de l’exposition. « Roadmovie » décalé, These are not my images se déroule dans un futur proche et suit le voyage d’une cinéaste occidentale et de son guide à demi aveugle. Mélangeant images documentaires et fiction expérimentale, l’oeuvre questionne notre manière de voir et de montrer le réel. La création de Stuart Jones nous plonge dans des paysages sonores, entre concret et imaginaire.

« Formellement, l’art d’Irit Batsry est exemplaire d’une des tendances artistiques récentes les plus significatives: mélangeant les médias et rendant floues les frontières entre disciplines. Conjuguant des éléments de l’architecture, du cinéma, de la vidéo, de la sculpture, aussi bien que des références à la peinture, à la photographie, à la poésie, Irit Batsry tisse une toile singulièrement expressive. L’objectif d’Irit Batsry depuis ces vingt dernières années a été d’interroger la construction et la perception des images.
Puisque notre expérience de la réalité passe par l’intermédiaire des images, cette investigation est forcément liée aux questionnements sur la manière dont nous faisons l’expérience de la vie elle-même. Fondamentalement donc, l’art d’Irit Batsry est existentiel, reflétant l’essence même d’être. (…)
« Lawrence Rinder, curator of contemporary art, Whitney Museum of American Art, in Irit Batsry, 2003.

Les oeuvres d’Irit Batsry figurent dans des collections prestigieuses, notamment celles du MoMA et du Whitney à New York. Lauréate du Prix Bucksbaum, grand prix de la Biennale du Whitney Museum of American Art 2002 et de la Fondation Daniel Langlois pour l’Art, la Science et la Technologie en 1999, elle a reçu le Guggenheim Foundation Fellowship (1992). Ses vidéos, sélectionnées dans des festivals internationaux (Rotterdam, New York, Rio, Berlin, Londres), ont été soutenues et diffusées par ARTE. Elles ont reçu, entre autres, le Grand Prix Vidéo de Création de la Société Civile des Auteurs Multimédia, à Paris (1996 et 2001), le Grand Prix au Festival vidéo de Locarno (1990 et 1995), et au Festival de Vigo (1994 et 2001), ainsi que le Best International Artistic Contribution à Cádiz (1991). Ses oeuvres ont été présentées dans 35 pays : National Gallery à Washington DC, National Film Theater (Londres), Centre d’art Reina Sofia (Madrid), Tel Aviv Museum, Museu d'Arte Moderna (Rio), Ludwig Museum (Cologne) …
Stuart Jones, compositeur, interprète et créateur sonore reconnu, est influencé par son travail avec l’avant-garde occidentale (Cage et Stockhausen) et la musique non occidentale (le percussionniste ghanéen Mustapha Tettey Addy). Depuis 1989, il collabore avec Irit Batsry avec des bandes sonores exceptionnelles.

 

Adresse :

Le Parvis centre d’art contemporain
Centre Leclerc Méridien, route de Pau 65420 Ibos / 05 62 90 60 82 centredart@parvis.net
Vidéo K.01, Centre Leclerc Univerdis, av. Sallenave 64000 Pau / 05 59 80 80 65 - parvis@wanadoo.fr

 

Site internet :

http://www.parvis.net

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire