Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>> Acteurs culturels > Institutions, Ressources, Aide...
Accueil
Direction régionale des affaires culturelles, Drac Languedoc-Roussillon
 
Institutions, Ressources, Aide, Commande Publique, Subventions...arts visuels, Bande dessinée, illustration, Design, Film, vidéo, Graphisme, Mode, Nouvelles technologies, Photographie

 

Présentation

La direction régionale des affaires culturelles, service déconcentré du ministère de la culture et de la communication, est chargée de mettre en œuvre sous l'autorité du préfet de région et des préfets de département, la politique culturelle définie par le gouvernement. Face à l'évolution très rapide de l'ensemble du territoire régional et à l'implication croissante des collectivités locales (villes, départements, région), la DRAC s'efforce d'adapter son action par une meilleure prise en compte des territoires et de favoriser le rapprochement avec ses partenaires.

missions

Ses missions d'étude, de protection, de travaux, de mise en valeur mais aussi de gestion, de conseil, d'impulsion, d'expertise, de contrôle et de diffusion de l'information portent sur la totalité des domaines de compétences du ministère de la culture et de la communication : développement culturel et formation, arts plastiques, archives, livre et lecture, musées, musique et danse, langues de France, cultures régionales, cinéma, théâtre, spectacles et patrimoine.

La DRAC assure donc la mise en œuvre de l'ensemble des interventions du ministère en fonction des objectifs communs à tous les secteurs d'activité culturelle et affirmés comme prioritaires par le ministère, à savoir :

actions

les nouvelles perspectives d'aménagement du territoire
le soutien à la création et à la diversité culturelle
l'égal accès à la culture
la connaissance et la valorisation des patrimoines
le développement dans tous les domaines culturels des technologies modernes de l'information et de la communication et la facilitation de leur accès

et plus spécifiquement pour la région

la restauration et la mise en valeur du patrimoine
la construction, l'aménagement ou la rénovation des lieux de diffusion des arts de la scène
la valorisation du patrimoine régional et le soutien à la création artistique
la mise en réseau des équipements existants et au développement de l'aménagement culturel du territoire
le développement de l'enseignement artistique
l'accompagnement du développement chorégraphique et musical
la mise en place des espaces culture multimedia
la promotion des langues et cultures régionales

La DRAC est donc l'interlocuteur privilégié des élus, artistes, professionnels, associations ainsi que de tous les citoyens soucieux de développer le secteur culturel.

Elle concourt à l'information de tous par la valorisation des actions auprès du grand public. Elle s'appuie pour cela sur son pôle documentaire doté d'une médiathèque et d'un accès à Internet, ouvert au public.

Par ailleurs, la direction coordonne en région les nombreuses manifestations nationales : la Fête de la musique, les Journées du patrimoine, Lire en Fête…


Arts Plastiques

Placé sous l'autorité du directeur régional des affaires culturelles, le conseiller pour les arts plastiques met en œuvre au plan régional la politique de l'Etat dans le domaine de la création vivante : peinture, sculpture, installation, estampe, photographie, vidéo, nouvelles technologies de l'image, design, graphisme, métiers d'art, stylisme, etc...
Le service qu'il anime exerce ses missions de conseil, d'expertise et d'évaluation auprès des artistes, des responsables de structures ou des collectivités territoriales dans les domaines suivants :

création

Le conseiller apporte les conseils et les informations nécessaires aux créateurs pour faciliter leurs conditions de travail et leur insertion professionnelle. Cette aide peut-être complétée par le soutien direct des procédures suivantes :

bourse d'aide individuelle à la création
demande du formulaire à partir du 01 janvier et dépôt des dossiers avant le 31 mars
allocation d'installation d'atelier
aide exceptionnelle
aide à la première exposition. Demande réservée aux galeries privées. Commission nationale
aide à l'édition. Demande réservée aux éditeurs. Commission nationale
aourses de séjour en institution à l'étranger. Commission nationale
aide à la construction ou la réhabilitation d'ateliers. Demande des villes, des offices HLM etc...
résidences pour artistes : Le Vallon du Villaret (Lozère), Art Sud (Fraïsse les Corbières- Aude), Centre de sculpture de Montolieu (Aude), Cercle d'Art Contemporain du Cailar (Gard), A Ciel Ouvert (Hérault), Crimage (Lozère)
le 1% artistique
les commandes publiques

le 1% artistique

Le 1% des édifices publics est une mesure qui consiste à réserver obligatoirement à l'occasion de la construction ou de l'extension de certains bâtiments une somme pour l'affecter à la réalisation d'une ou plusieurs œuvres d'art contemporain commandées spécialement pour le bâtiment.
Suite à la parution du texte de loi de mars 1993, une commission régionale a été mise en place. Deux systèmes coexistent actuellement :

le 1% d'Etat réservé aux opérations financées directement ou subventionnées par l'Etat, suivant les procédures définies par les différents arrêtés ministériels
le 1% décentralisé, résulte du transfert de certaines compétences de l'Etat aux collectivités locales. Les collectivités responsables l'appliquent alors selon leurs propres normes
Les artistes qui souhaitent obtenir des commandes de 1% peuvent donc déposer des dossiers à la DRAC ou prendre contact directement avec les architectes et avec les collectivités locales.

la commande publique

La commande publique est un élément important du Ministère de la Culture et de la Communication. Elle permet de constituer le patrimoine de demain en associant l'architecture, les arts plastiques et l'aménagement de l'espace urbain ou non. Les commandes donnent lieu à des études préalables confiées à un artiste et financées par le ministère. Les réalisations des œuvres décidées dans un second temps, sont souvent co-financées avec les collectivités territoriales, tout particulièrement les villes.
La politique de commande publique doit privilégier une action concertée avec les collectivités locales et une réflexion le plus en amont possible sur les projets de commandes pour aboutir à une approche plus cohérente et globale de l'ensemble des problèmes liés à une approche plus cohérente et globale de l'ensemble des problèmes liés au développement de l'art contemporain dans l'espace public et à son insertion dans l'architecture et l'urbanisme.

En l'an 2000, la région Languedoc- Roussillon a vu l'inauguration de la Chambre de cire de Wolfgang Laib à Marcevol (Pyrénées Orientales), des cinq œuvres jalonnant le parcours du Tramway de Montpellier (par Sarkis, Alain Jacquet, Chen Zen, Mac Collum et Ludger Gerdes), la mise en lumière du Pont du Gard par James Turrell et le mobilier par Marteen Van Severen.

diffusion

Le service des arts plastiques instruit les demandes de subvention, suit l'activité :

du Fonds Régional d'Art Contemporain situé à Montpellier.
Les FRAC, aujourd'hui au nombre de 23 dans toutes les régions de France métropolitaine (exceptée l'Ile de France) en Martinique et à la Réunion, ont permis l'acquisition de 11500 œuvres, de 1982 à 1996, de 2500 artistes.
Conçus, à l'origine comme des fonds d'acquisition, les FRAC sont devenus au niveau national des outils essentiels de soutien à la création et à la diffusion, voire même dans certaines régions, le moteur indispensable de cette diffusion. Par ailleurs, la liberté d'initiative qui leur est laissée, a engendré dans certaines régions un projet culturel allant bien au-delà de la seule présentation d'œuvres d'art.
du Centre d'Art contemporain (CRAC) de Sète (Hérault) : centre d'art conventionné, lié par convention triennale et charte d'objectifs .
du Musée International des Arts Modestes (MIAM) de Sète. Le MIAM, inauguré le 10 novembre 2000, est une structure hors norme présentant des objets du quotidien " tout ce dont on ne veut plus, tout ce que l'on jette ou que l'on oublie au fond d'un tiroir " et des propositions d'artistes liées à cette thématique.
des structures de diffusion dépendant de collectivités territoriales ou d'associations qui bénéficient de subventions régulières ou ponctuelles. Il initie et soutient des projets pour favoriser l'existence d'un réseau vivant et solidaire d'institutions.
De plus, il est important de noter la présence d'une association de coordination des structures art contemporain : Le Club des Cinq (CD5). Cette association édite un calendrier trimestriel des expositions, organise des colloques et participe activement à la dynamique liée à l'art contemporain en région.

la formation

Le conseiller pour les arts plastiques, en lien avec l'Inspection générale aux enseignements artistiques de la Délégation aux arts plastiques qui assure la tutelle pédagogique, est l'interlocuteur privilégié des écoles supérieures d'art, tant avec leurs directeurs et les équipes enseignantes qu'avec les collectivités publiques dont elles dépendent.

En Languedoc-Roussillon, trois écoles dispensent un cursus complet de cinq années :

Montpellier : DNAP (diplôme national d'arts plastiques) et DNSEP art (diplôme national d'expression plastique) Ecole des Beaux Arts de Montpellier Christian Gaussen, directeur 27, avenue de Nîmes 34000 Montpellier
Nîmes : DNAP art, DNSEP art Ecole des Beaux Arts de Nîmes René Denizot, directeur
16, rue du Chapitre 30000 Nîmes
Perpignan : DNAP art et design, DNSEP art. Ecole des Beaux Arts de Perpignan Vincent-Emmanuel Guitter, directeur 3 rue du Maréchal Foch 66000 Perpignan
Ces écoles réunies depuis 1996 dans le réseau des écoles d'art L'Age d'Or (qui compte en plus l'école des beaux Arts d'Avignon) ont développé des actions et projets communs.

De plus, il faut noter la présence d'une école municipale à Sète qui propose une classe préparatoire à l'entrée dans le cursus des Beaux Arts. Ecole des Beaux Arts de Sète Jacques Fournel, directeur Villa Saint-Clair 17 rue Louis Ramond 34200 Sète

 

 

Contact :

5, rue de la Salle l'Eveque CS 49020
34967 Montpellier Cedex Cedex 2
Tel : 04 67 02 32 00
Fax : 04 67 02 32 04
Mél : bernard.rousseaux@culture.gouv.fr

 
© Copyright Direction régionale des affaires culturelles, Drac Languedoc-Roussillon

Accueil
Retour
 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s
Partenaires : bistrakoo.com, consoland.com, articite.fr, africanloxo.com, artuose.com, articite.net, artketing.net