Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Répertoire des artistes>> Artistes > Peintres
Accueil
  

 
Injaï BRAÏMA

 

Peintre

Contact

16 rue Nicéphore Niepce - Batiment N. Niepce, Appt 61 - LES HAUTS DE ROUEN France
Téléphone : (33/6) 19 32 43 76 et (33/2) 35 60 16 44

Formation

1985-90 : Ecole Régionale des Beaux-Arts de ROUEN, France
1990 : Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (ROUEN)
1991 : Master à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de PARIS, France

 

 

 

Le vécu et les origines de ce rouennais d'adoption expliquent sans doute son intérêt pour tous les sujets traitant de l'immigration, de l'intolérance ou du racisme. Une préoccupation que l'on retrouve dans la majeure partie de ses tableaux qui parlent d'une même souffrance exprimée de façon obsessionnelle par des personnages enfermés dans des triangles. Cette géométrie de Braïma qui fait élection de triangles s'ouvrant au hasard de ses sentiments et de ses émotions vers l'absolu, dévoile toute l'énigme de l'art. Les figures sacrées convergent vers la spiritualité du triangle, symbole du sacré, tant dans la culture européenne que dans l'art africain où il représente la conjonction des êtres, maternité et naissance, mort et disparition.
Un autre thème abordé par Braïma dans son oeuvre est celui du nu, du féminin. Dans une partie de ses toiles qu'il consacre à la femme, deux tendances antagonistes peuvent apparaître. La première laisse voir le côté angélique de la femme, représentant le rêve, l'imaginaire, alors que l'autre évoque certains aspects diaboliques et féminins de la femme.
Dans les deux cas, Braïma peint la féminité de manière étrange: corps disproportionnés, têtes désaxées, dans des tons variés. Dans la première série qu'il a réalisée pour le nouveau centre franco-guinéen de Guinée Bissau, les tons varient entre le bleu, le jaune et le rose; appliquées en petites touches successives, de manière superposée, ces couleurs évoquent le rêve, la "porte de l'imaginaire", autre monde que la femme essaye d'atteindre difficilement, enfermée à son tour dans ce triangle duquel elle tente de s'échapper. Ici, le triangle apparaît comme un obstacle que la femme veut franchir. Cette métaphore du triangle semblerait affirmer la volonté d'expression et de liberté de la femme, liberté exprimée sur la toile par les ailes déployées dont elle est munie. Néanmoins, Braïma ne voit pas seulement le côté angélique de la femme, il évoque également sa peur à l'égard de celle-ci. C'est ici qu'intervient l'aspect maléfique de la féminité que Braïma exprime souvent dans ses toiles.

M-C M

 

 

Haut de Page

Accueil
Retour
 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s